The Good Place : Philoso-fun !

L’idée est désormais communément répandue, mais il est toujours bon de la marteler : la philosophie est partout ! Et nul besoin d’attendre la terminale, voire de s’en contenter, pour la mettre en pratique. 
En tout cas, si on la considère comme une manière de mener sa vie : s’interroger chaque jour sur le monde qui nous entoure, s’en étonner, douter, et se questionner, toujours…
Les livres et BD pour initier les enfants à la discipline sont légion, on peut également les faire discuter à partir de nombreux albums jeunesse et films (c’est ce que je propose dans les ateliers philo que j’organise), et désormais on peut regarder avec eux une série télé. 
Car la philosophie, c’est justement le propos de The Good Place, une série américaine extrêmement drôle (si, si, avec Ted Danson, CQFD), et qui, en plus, constitue une véritable initiation à la philosophie. A regarder seul ou en famille, à partir de 10 ans.

A sa mort, Eleanor Shellstrop (Kristen Bell, l’héroïne de Veronica Mars) se retrouve au “Bon endroit”. Pourtant, elle a été la pire des égocentriques toute sa vie, et elle se rend bien vite compte que l’erreur n’est pas qu’humaine : elle aurait dû être aiguillée vers “le mauvais endroit” 👎
Bien décidée à rester dans cet endroit paradisiaque et à devenir une bonne personne, elle s’adjoint les services de son âme sœur, qui est, commodément, professeur de philosophie et d’éthique morale.

Et c’est parti pour 4 saisons hilarantes de questionnement sur le bien, le mal, le bonheur : 
– c’est quoi, être une bonne et une mauvaise personne ? Selon Eleanor, elle n’a pas été si horrible : elle n’a tué personne ! Elle ne devrait être ni au bon endroit, ni au mauvais, mais à l’endroit moyen pour les personnes moyennes.
– ça a quel goût le bonheur ? Celui d’une batterie de téléphone chargée à plein ?
– est ce que le bonheur, c’est vivre pour l’éternité aux côtés de son âme sœur ? Et d’ailleurs, les âmes sœurs, ça existe ? Faut-il attendre la mort pour les rencontrer ?
– est ce que le paradis, c’est un petit village propret qui ressemble à Disneyland, où le yaourt glacé est à dispo illimitée et où les couvercles de café à emporter ne coulent pas ? 

Vous le voyez, les questions a priori les plus farfelues (mais pas tant que ça, si on y réfléchit bien) côtoient la présentation des plus grands philosophes et de leurs théories, avec mise en pratique tout au long des épisodes (voir l’épisode du dilemme du tramway, à mourir de rire et horriblement pragmatique). Le tout porté par un scénario impeccable, plein de rebondissements, de dialogues ciselés et de personnages sympathiques.

The Good Place est une série maline, attachante, drôle ET intelligente. A voir absolument.  

52 épisodes de 22 minutes, disponibles sur Netflix

Les plus belles répliques philosophiques de Michael

Chercher du sens est un suicide philosophique. Comment faire quoi que ce soit quand on comprend la nature éphémère de l’existence ?

Eh bien, j’ai tout lu de votre syllabus philosophique, et, comment le dire délicatement… c’est de la foutaise !

Eleanor : C’est quoi votre truc avec les yaourts glacés, vous n’avez jamais entendu parler des crèmes glacées ?
Michael : Si, bien sûr, mais j’ai fini par vraiment aimer le yaourt glacé. Il y a quelque chose de tellement humain là-dedans: on prend un truc génial et on le gâche un peu… pour en avoir plus.

Chidi : Pourquoi vous embêter à nous parler de quelque chose de réel ? Pourquoi ne pas simplement mentir sur tout ça ?
Michael : Les mensonges sont toujours plus convaincants lorsqu’ils sont plus proches de la vérité.

Je me sens comme dans Friends saison 8. À court d’idées et obligé de mettre Joey et Rachel ensemble, même si cela n’avait aucun sens.

C’est un événement rare, comme un double arc-en-ciel. Ou comme quelqu’un sur Internet qui dit : « Vous savez quoi ? Vous m’avez convaincu que j’avais tort.

Entendu dans les ateliers philo

Vous vous demandez ce que ça donne, les ateliers philo ? Des enfants qui s’étonnent et qui étonnent. Voici leurs plus belles perles, entendues en ateliers philo.
Vous souhaitez organiser un atelier philo, contactez-moi.

Thèmes

Le bonheur

Moi et autrui

Le pouvoir

Croire et savoir

La liberté

Grandir

Les émotions

La mort

La violence

L’amitié

La philosophie

L’école

La liberté

Plus d’autonomie c’est plus de liberté mais aussi plus de responsabilités

Andy, 10 ans

La liberté, ce n’est pas faire forcément ce que l’on veut

Sephora 10 ans

Moi et autrui

On peut se sentir seul même quand il y a beaucoup de monde autour de nous si les gens nous ignorent.

Sofia, 6 ans

Je préfèrerais vivre sur une île déserte, seul. Je ferai moi-même mon électricité.

Antoine, 6 ans

Pour se sentir en sécurité, on peut faire un câlin.

Orphée, 5 ans

Avec mes parents, je suis toujours gentil et je le serai toujours.

Raphaël, 6 ans

Être normal, c’est être un peu différent des autres. Puisque tout le monde est différent, c’est si tu étais identique à quelqu’un que tu serais anormal.

Théodore, 11 ans

La violence

Quand on les tue, on est un peu méchant avec les animaux. Mais il faut bien qu’on mange

Aurèle, 6 ans

On ne peut pas dire que les animaux soient méchants. C’est leur nature.

Rose, 6 ans

Je n’ai jamais été méchante de toute ma vie.

Solenn, 6 ans

La pire violence qui existe, c’est celle qu’on fait aux animaux, car ils ne peuvent pas se défendre.

Jeanne, 6 ans

Les gens qui sont méchants, ça se voit à leur tête.

Rose, 6 ans

C’est pire de tuer les adultes, car si on tue tous les adultes, on ne pourra plus faire d’enfants.

Aurèle, 6 ans

On peut toujours choisir de ne pas être violent

Louise-Rose, 10 ans

La violence n’est une solution avec personne : si on répond à la violence d’un plus grand par la violence, on risque de se faire mal ou de ne jamais en finir ; et avec un petit, on ne lui montre pas le bon exemple, et il ne saura jamais qu’on peut répondre à la violence autrement.

Benjamin, 10 ans

C’est nul de tuer.

Aurélien, 11 ans

Parfois, on est méchant parce qu’on en a assez de faire des choses bonnes pour la santé (manger des aliments sains).

Orphée, 5 ans

Le bonheur

Le bonheur, c’est la vie qui nous le donne, si on y met un peu du sien.

Théa, 10 ans

La vie est plus importante que le bonheur.

Alessandro, 8 ans

Pour être heureux, il faut sourire, jouer, faire des câlins.

Margot , 7 ans

Il faut être heureux pour faire plaisir aux autres.

Elias, 7 ans

Il faut profiter de la vie, on ne sait pas ce qui peut arriver.

Tess, 8 ans

Pour être heureuse, je repense à des moments quand j’étais petite.

Sofia, 6 ans

Moi, pour être heureux, je chante dans ma tête une chanson que j’ai inventée.

Nathan, 6 ans

Un petit bonheur, c’est faire de la compote avec mon papa, et la manger. Et après, ce petit bonheur devient grand dans ma tête

Romane, 6 ans

Le beau, c’est quelque chose que les yeux aiment bien voir.

James, 6 ans

Les règles

Si tu ne respectes pas les règles, on ne jouera plus jamais avec toi.

Thibault, 7 ans

J’aime bien les règles parce qu’elles me permettent de passer plus de temps avec ma famille.

Lea, 7 ans

Quand une règle est impossible à suivre ou injuste, on peut faire une manifestation

Achille, 7 ans

Les règles peuvent avoir une justification, les règles c’est pour notre bien

Sofiane, 8 ans

Les adultes donnent les règles , c’est ennuyeux de les suivre mais ca sert aussi à nous protéger

Marie, 11 ans

Les règles sont faites pour notre bien, mais elles ne sont pas toujours appliquées en nous faisant du bien

Louane, 11 ans

Si je devais inventer une règle, c’est qu’il n’y ait plus de règles du tout !

Gauthier, 6 ans

Ne pas respecter les règles, ce n’est pas bien pour la loi, mais c’est bien pour nous : on peut s’amuser.

Augustin, 8 ans

Les règles nous protègent, la loi sert à notre sécurité.

Maé, 8 ans

S’il n’y avait pas de règles, les hommes se trahiraient.

Fadi, 8 ans

C’est quoi un ami ?

Sans mon copain Aurèle, je ne serais pas le même Nathan.

Nathan, 6 ans

Un ami, c’est quelqu’un qui peut jouer avec nous quand on s’ennuie

Denzel, 8 ans

Un ami, c’est quelqu’un à qui je fais confiance et qui me fait confiance

Noussayba, 8 ans

Un ami, c’est quelqu’un qui s’occupe de moi

Tess, 8 ans

On peut vivre sans amis mais je n’aimerais pas cette vie.

Ismaël, 8 ans

Le(s) pouvoir(s)

Etre chef, c’est ne pas tout faire soi-même, mais faire faire aux gens compétents.

Merlin, 10 ans

Le chef a des choses à m’apprendre.

Balthazar, 8 ans

Un homme qui a trop de pouvoir fait toujours le mal.

Aurélien, 12 ans

Apprendre, c’est important, ça permet de développer son cerveau.

Maxime, 7 ans

Je m’en sors quand même bien sans or.

Augustin, 8 ans

A quoi ça sert d’être riche ? Se faire remarquer, ou être un Dieu.

Noé, 8 ans

Les émotions

Il faut être attentif à ses émotions, mais pas toujours les écouter, car elles peuvent nous faire faire des choses qui blessent les autres.

Asmine, 10 ans

Quand je suis en colère, j’ai une grosse boule dans la gorge et après je hurle.

Thelma, 5 ans

Même les adultes ont peur parfois.

Roxane, 7 ans

Un cauchemar, c’est une illustration qu’on ne veut pas avoir dans la tête.

Tess, 8 ans

La folie, c’est quand ton cerveau est déconnecté de ton corps ?

Sophia, 8 ans

Grandir

La première fois que je suis restée seule à la maison, j’ai eu un peu peur. Mais après j’étais contente.

Lea , 6 ans

Grandir c’est se détacher de ses parents, se diriger soi même 

Lara , 11 ans

Grandir, ca me fait peur, j’ai peur de fuguer

Paul, 10 ans

A l’école, on apprend des choses et la maîtresse nous aide. Quitter ses parents, ce n’est pas toujours un avantage

Abel, 8 ans

Quand tu es un adulte tu as des  responsabilités, tu  es seul, plus personne ne veille sur toi

Lou, 10 ans

Quand tu es enfant, les parents te protègent mais c’est étouffant

Léon, 10 ans

Quand tu découvres que le Père Noël n’existe pas, tu es triste.

Maëlys, 9 ans

Quand est-ce qu’on sait qu’on est grand ?

Moussa, 9 ans

Grandir, ça ne s’arrête jamais.

Ophélie, 9 ans

Est-ce que les adultes savent tout ?

Jeanne, 6 ans

Je ne veux pas grandir parce que quand je serai grand je n’aimerai plus les jeux auxquels je joue maintenant.

Philippe, 6 ans

Quand on est un adulte, on peut se donner ses propres règles pour vivre mieux.

Gabriel, 10 ans

La philosophie

Mon philosophe préféré, c’est Aristote car j’aime bien son idée du juste milieu.

Charles, 14 ans

La philosophie de Kant est pas mal, mais si je devais choisir, je ne le mettrais pas dans mon top 3 !

Garance, 14 ans

La philosophie, c’est chercher des réponses à des questions compliquées qui n’ont pas qu’une seule réponse.

Marcel, 9 ans

Croire et savoir

Il y a certaines choses, qu’on ne peut pas savoir, il faut apprendre à faire confiance.

Idoia, 12 ans

La mort

La mort n’est pas vraiment un problème. C’est la fin de toute vie, c’est normal.

Amine, 11 ans

L’école

A l’école, on apprend pour pouvoir rêver.

Victoria, 8 ans

Je vais à l’école pour ne pas m’ennuyer.

Lucien, 8 ans

L’école à la maison, c’est mieux, on apprend à faire la fête.

Victoire, 5 ans